Petit paradis entre mer et backwaters (canaux) bordés de cocotiers, rizières à perte de vue, ghats (montagnes) au nord, plantations de thé et d’épices, le Kerala est la partie verte de l’Inde.

Le commerce des épices à Cochin

Ancien comptoir d’épices au XV siècle grâce au commerce avec les portugais, les britanniques puis les hollandais, la ville de Cochin ou Kochi s’est peu à peu installée sur des îlots, des lacs, des lagunes et vit principalement du commerce des épices et de la pêche.

Fort Cochin est une presqu’île très agréable fréquentée par les touristes. Les petits restaurants y sont nombreux et vous pourrez y déguster de savoureux ‘thalis’ (photo n°4 dans la section ‘repas’ ci-dessous) ou poissons grillés accompagnés d’un thé à la cardamone ou du fameux Chai, thé aux épices.

Voici une petite vidéo pour vous imprégner de l’ambiance qui règne dans le quartier des épices.

Les backwaters, un magnifique voyage au fil de l’eau

Montez à bord d’un petit bateau comme le ‘Shikkara’ et partez au petit matin sur les eaux calmes des backwaters, canaux et lagunes qui sillonnent le paysage du Kerala. Un beau voyage qui vous fera découvrir la vie des locaux sur les rives et vous invitera à un pur moment de calme et de sérénité.

Marari beach, un petit paradis paisible

Marari beach est une jolie plage encore sauvage située tout près d’Allepey. Vous pourrez voir les pêcheurs en plein travail et les hommes récolter la sève des cocotiers qui servira à fabriquer l’Arrack, un alcool fort apprécié des indiens.

Les plantations de thé à Munnar

Jadis fréquentée en été par les britanniques pour son climat frais et humide, Munnar est située sur ‘les ghats’, montagnes à 1600 m d’altitude au nord du Kerala. Ici s’étalent des kilomètres de plantations de thé. Le paysage est magnifique au petit matin avec la brume présente au dessus de la campagne verdoyante. Visitez le musée du thé à Munnar afin de mieux comprendre la fabrication du thé depuis sa cueillette jusqu’à sa mise en vente.

Les jardins d’épices et plantes tropicales

Le kerala est le royaume des épices. De nombreux jardins vous ouvriront leurs portes dans la région de Thekkady pour y découvrir la culture du clou de girofle, du gingembre, de la cannelle, la noix de muscade, la vanille, le curcuma, le tamarin ou encore le café.

Mais ce sont surtout le poivre noir et la cardamone qui ont fait la réputation de Cochin grâce au commerce des épices à l’époque coloniale.

La religion au Kerala

La religion joue un rôle très important dans la vie des indiens. C’est en Inde qu’est né l’hindouisme, chaque jour les indiens se livrent à des rituels, des prières, des offrandes de fleurs ou encore des bains afin de se purifier.

Mais chaque religion a son édifice dans le pays, ainsi vous pourrez voir une église à côté d’un temple hindou ou d’une mosquée. Toutes les religions se côtoient et vivent ainsi en harmonie.

Les repas keralais

Les spécialités du Kerala sont toujours parfumées et sont un vrai régal. Voici un petit échantillon des plats que l’on peut manger. Poisson grillé des backwaters, petit déjeuner à base de beurre clarifié, repas keralais avec chapati, poulet, curry de légumes, mangues, repas sur feuille de bananier chez mon ami Vinu et sa famille.

Les fleurs sont omniprésentes en Inde

Les fleurs sont cousues à la main par les femmes en colliers de fleurs, en guirlandes. Elle seront données en offrande dans les temples, lors de cérémonies et décorent également les maisons ou encore les taxis.

Kerala

 

Les éléphants au Kerala

Vous pourrez voir des éléphants dans de nombreux parcs au Kerala. On vous montrera les tâches qu’ils peuvent accomplir et vous pourrez également faire une promenade sur le dos d’un éléphant. Cependant, après avoir tenté l’expérience, je peux dire que je ne suis pas fan de ce genre de parc qui n’a souvent rien d’un orphelinat comme beaucoup le prétendent. Les éléphants sont parfois âgés et ne sont pas toujours bien traités. De plus ils répètent inlassablement les mêmes tâches toute la journée sous un soleil de plomb, ce qui peut vite devenir du pur esclavage.

 

éléphant Kerala

 

éléphant Kerala

 

Les filets de pêche à Cochin ou carrelets chinois’

Un système de poulies et de contrepoids permet de faire descendre et monter les filets sans trop d’efforts, ou presque… j’ai testé, c’est quand même physique alors quand vous savez que les pêcheurs vont faire le même geste plus de 50 fois par jour…

Les rickshaw ou tuk-tuks

Imaginez l’Inde sans rickshaws! non c’est impensable… moi j’adore, vous en verrez partout, la plupart sont jaunes mais beaucoup sont décorés et sont très rigolos. L’avantage est qu’ils se faufilent partout, klaxonnent toutes les secondes pour tout et n’importe quoi et oui le code de la route, ils ne connaissent pas trop mais croyez-moi durant tout mon séjour en Inde, je n’ai jamais vu un seul accident de tuk-tuk et tout cela dans le calme et la bonne humeur. Juste une histoire de Karma…

Cliquez sur les photos pour les voir grandeur nature puis Escape

 

 

Suivez-moi au Rajasthan

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer