Goa, un vent de liberté en Inde

Classé dans : Carnet de voyages | 0

goaGoa n’est pas une île comme beaucoup pourrait le penser mais un état de la côte ouest de l’Inde qui s’étend le long de la mer d’Arabie. Ancienne colonie portugaise au XVIè siècle, ce passé a laissé une forte empreinte dans son patrimoine architectural. Vous y trouverez un nombre impressionnant d’églises catholiques, de cathédrales et de basiliques, toutes plus belles les unes que les autres.
Ma préférée est ‘l’Immaculée Conception’ à Panaji, une magnifique basilique blanche perchée en hauteur du vieux Goa.

Avec ses plages de sable blanc, ses cocotiers et ses couchers de soleil, Goa est devenue le paradis des hippies dans les années 70, cédant la place aux festivals de musique Trans dans les années 90.

Aujourd’hui, Goa est fréquentée par les indiens venant échapper à la chaleur des mois d’été et par les touristes du monde entier en quête d’exotisme et de fêtes nocturnes.

La côte nord est plus tôt réservée aux adeptes de vacances actives et de sports nautiques. Bars, restaurants, marchés et boutiques jalonnent la côte, vous aurez l’embarras du choix.

Arambol, devenue la Mecque du yoga, est une station plus calme qui a conservé son cachet hippie. Vous aimerez flâner dans ses petites ruelles étroites qui descendent  jusqu’à la mer et négocier de beaux tissus dans les petites échoppes.

Anjuna mérite également une halte, avec sa belle plage sauvage, son marché nocturne coloré ‘flea market’ et ses restaurants qui vous proposeront des dîners aux chandelles, les pieds dans le sable face au coucher de soleil.

La côte sud offrent également de très belles plages bordées de cocotiers, plus calmes et plus familiales.

Ma plage préférée est celle de Palolem. Le must que je vous conseille est de passer la nuit dans une hutte en bois sur la plage. Les prix ont bien flambé ces dernières années avec l’arrivée en masse de la clientèle russe mais en cherchant bien vous trouverez, j’en suis sûre.

Vous pourrez assister au coucher et au lever du soleil depuis votre balcon. Un beau moment à apprécier en écoutant le bruit des vagues.

Il est bon de savoir que les hôtels et huttes situés sur la plage de Palolem sont construits chaque année au tout début de la saison qui débute en novembre et sont démontés en avril.

J’ai visité Goa début novembre, la saison débutait à peine et certains hôtels étaient encore en construction donc j’ai peut-être une vision idyllique de ce petit coin de paradis, mais je pense que la meilleure saison pour celui qui souhaite apprécier la beauté des paysages est l’avant ou fin de saison si vous ne voulez pas être envahi par la clientèle étrangère.

Cliquez sur les photos pour les voir grandeur nature, puis Escape.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vos commentaires