Retour sur l’année 2018 – Voyages et bilan du blog

Classé dans : Rétrospective | 0


RETOUR SUR 2018
L’année 2018 touche bientôt à sa fin et c’est à nouveau l’occasion pour moi de vous proposer un petit retour en images sur ces douze derniers mois.

Tout d’abord, si vous avez lu ma biographie, vous savez qu’à l’âge de 12 ans, j’ai commencé à me passionner pour la correspondance avec des jeunes vivant aux quatre coins du monde. Un hobby qui m’a peu à peu donné l’envie de découvrir le monde. Quelques années plus tard, je partais pour la 1ère fois seule dans un petit village près de Gandia en Espagne, invité par un de ces correspondants pour Noël. Une expérience formidable et tellement riche que j’essaie de la renouveler dès que je le peux. Vous n’avez pas lu ma biographie? Alors il est encore temps d’y jeter un petit coup d’oeil afin de mieux comprendre mon parcours et la raison de ce blog. C’est par ici.

QUE S’EST-IL PASSE EN 2018?


Le 31 décembre 2018, je m’envolais vers l’île Maurice où j’étais invitée par mon amie mauricienne Marie Michèle qui vit près de Mahébourg dans le sud de l’île. Il se trouve qu’elle a construit un appartement de deux chambres à l’étage de sa maison qu’elle réserve aux touristes souhaitant vivre chez l’habitant; ça tombe bien puisque c’est le type d’hébergement que je privilégie quand je voyage.

MahébourgJe ne vous cache pas que les vols étaient hors de prix en cette fin d’année depuis Paris. C’est donc avec la compagnie Emirates que j’ai voyagé au départ de Genève, le meilleur tarif que j’ai pu trouvé avec escale à Dubaï. Rien à redire sur Emirates qui fait partie, comme tout le monde le sait, des meilleures compagnies du marché.

Les AlpesTrès belle vue sur les Alpes au départ de Genève

dubai-by-nightDubai by night, c’est vraiment féérique

Je suis donc arrivée en période de fête à Maurice et croyez-moi, les mauriciens savent commencer l’année avec joie et bonne humeur en famille. Pas la peine de vous dire que j’ai pu goûter à des dizaines de spécialités mauriciennes et je me suis bien régalée. J’ai pu accompagner Marie Michèle au marché et l’aider à préparer de bons petits plats faciles à cuisiner une fois rentrée en France.

marché MahebourgLes fruits frais sont un vrai régal. Mon préféré c’était la mangue
fruits marché MahébourgNous sommes partis visiter l’île en taxi que j’avais réservé pour la journée, bien pratique pour ne pas perdre de temps dans les transports. Par contre, la saison chaude et humide était un peu en avance cette année, habituellement à partir de février et il a tout de même pas mal plu.

Marie MicheleMarie Michèle est sa petite famille au lac sacré 🙂 

Nous sommes également allées sur l’île des 2 cocos avec un arrêt snorkeling à Blue Bay pour y voir les poissons. Un petit régal avec seulement un masque et tuba.

ile-des-deux-cocosL’eau est magnifique à Blue Bay qui porte bien son nom d’ailleursile des 2 cocosL’île des deux cocos située juste en face de Blue Bay

J’ai aussi participé à une matinée d’école dans la classe de Jason, le fils de Marie Michèle. Une belle expérience avec une maîtresse d’école pleine d’énergie. Je souhaite tous vous remercier pour votre gentillesse car j’ai été accueillie comme un membre de la famille et ça c’est vraiment appréciable.SEJOUR CHEZ L'HABITANT ILE MAURICE
Si vous souhaitez avoir plus d’information sur mon séjour à Maurice et quelques idées de visites dans le sud de l’île alors n’hésitez pas à lire ou relire mon article Séjour chez l’habitant à Maurice pour un séjour authentique.

Comme je l’écris dans cet article, même si l’île Maurice reste une destination de choix pour les voyages de noces avec des hôtels de luxe, l’île Maurice c’est aussi une population souriante et prête à vous accueillir en logeant chez l’habitant. Alors si vous souhaitez découvrir l’île Maurice différemment, sachez que c’est tout à fait possible pour une découverte plus authentique de cette île paradisiaque.

Une fois rentrée en France, j’ai dû reprendre le boulot dans le cabinet d’assurance où je travaille depuis 17 ans maintenant. Et oui si certains ont fait du voyage un job à temps plein, moi j’ai un travail à temps complet 😀  Ce qui ne m’empêche pas de partir plusieurs fois dans l’année.

klc-towers (2)Les twin tower, l’emblème de la capitale Kuala Lumpur
Le 21 mai, je m’envolais pour la Malaisie, une partie du globe que je n’avais pas encore visitée. Mais après avoir lu plusieurs articles sur les îles Perhentian, des îles paradisiaques à l’est de la Malaisie occidentale, ça y est j’étais conquise. Un grand merci d’ailleurs aux blogs camilietravel, le Blog de Yeude et bien d’autres sans qui finalement je n’aurais pas pensé à la Malaisie.

Vol avec la compagnie Qatar Airways cette fois-ci, toujours au départ de Genève avec escale à Doha. Rien à redire comme Emirates, Qatar Airways fait partie des meilleures compagnies sur le marché. J’ai également voyagé avec Air Asia de kuala Lumpur vers Kuala Terengganu sur la côte Est pour rejoindre l’île de Redang, très bon vol d’ailleurs.

perhentian-boatLes îles Perhentian

Je suis partie 3 semaines, ce qui m’a permis de visiter plusieurs îles de la côte Est, côte Ouest et l’intérieur du pays comme les Cameron Highlands et la capitale Kuala Lumpur mais je n’ai pas eu suffisamment de temps pour aller à Malaka ou encore Langkwi car j’ai fait d’autres choix. Un mois aurait été l’idéal pour parcourir cette partie de la Malaisie occidentale. Et bien sûr encore davantage pour découvrir la partie orientale sur l’île de Borneo.

plantations-the-malaisieLes Cameron highlands, la région des plantations de thé

Si vous souhaitez davantage d’informations sur mon voyage et que visiter en Malaisie, je vous invite à lire mon article, La malaisie, entre tradition et modernité, un pays à découvrir.

Redang public beach

Un petit coin de paradis sur l’île de Redang

La Malaisie reste un pays facile à voyager, les transports en train, en bus, en avion, en ferry ou encore en taxi avec Grab sont d’une incroyable simplicité. Et vous pouvez également réserver une bonne partie de vos transports en ligne pour gagner du temps si vous le souhaitez.

On mange également très bien en Malaisie, j’ai adoré goûter des tas de spécialités sur les marchés, parfois inconnues pour moi, par exemple à Kuala Besut ou encore à Kuala Terengganu dans les restaurants chinois, malais ou encore indiens. C’est donc une destination que je conseille et qui peut être visitée sans faire appel à une agence de voyage.
durian fruitDes fruits à profusion et surtout le durian dont les asiatiques raffolent, moi un peu moins. Quand vous l’aurez goûté, vous saurez pourquoi 🙄

seafood-fried-riceLes délicieux seafood fried rice, riz frit aux fruits de mer, moi j’adore

 

LE BILAN APRES DEUX ANNEES DE BLOG


Pour terminer cette petite rétrospective de l’année 2018, il me semblait important de faire un bilan depuis la création de ce blog en 2016.

Comme je l’abordais déjà dans ma rétrospective 2017, créer un blog demande beaucoup de temps et de l’énergie pour non seulement exister mais aussi survivre au milieu de cette jungle des réseaux sociaux.

On ne crée pas un article en claquant des doigts, ça serait trop facile, non c’est un travail de longue haleine entre le choix du sujet, l’élaboration du texte, la sélection des photos, la mise en page, le référencement SEO et j’en passe.

Il faut également arriver à partager ce temps précieux dont nous disposons entre un blog, une activité professionnelle, ce qui est mon cas, une famille, des amis et ça c’est aussi précieux. 

Cependant, aujourd’hui des milliers de blogs voient le jour dans tous les domaines et il devient parfois difficile de trouver un sujet qui ne soit pas déjà traité. Alors bien souvent, les mêmes articles tournent en boucle et deviennent répétitifs, voire lassants. Les internautes vont cliquer sur « j’aime » une photo mais prennent rarement la peine de lire un article.

Facebook a également durci les règles en compliquant le jeu qui n’en vaut peut-être plus la chandelle, à moins de contourner le problème et acheter des likes, des abonnés. A force de vouloir créer un monde de perfection, le monde virtuel ne créerait-il pas sa propre fin?

Instagram en est le plus bel exemple avec des photos de plus en plus retouchées pour satisfaire une clientèle toujours plus avide de vacances de rêve. Les mêmes photos vont tourner en boucle chaque jour en quête des likes tant mérités, un jeu qui devient lassant à la longue.

Mais une fois la notoriété atteinte, le revers de la médaille se paye cher. Très cher parfois. Alors commence la manipulation, la course à toujours faire plus, toujours aller plus loin à un rythme toujours plus effréné. Des photos, des articles, des vidéos, des selfies à gogo, des stories … C’est une situation qui fait peur sincèrement. Jusqu’où va-t-on se faire manipuler et quelles sont les limites de chacun?

Quand je vois des bloggeurs qui n’hésitent pas à prendre des risques ou même à se ridiculiser pour publier la photo qui fera sensation et leur rapportera les likes tant souhaités. Aller toujours plus loin, toujours plus vite pour ne pas perdre sa notoriété. Même s’il faut y laisser sa famille, sa santé ou sa vie parfois. Vu de l’extérieur, cela fait réfléchir. Sérieusement.

Monétiser son blog pour faire du voyage une activité à temps plein peut en tenter plus d’un. Mais travailler avec des partenaires et voyager gratuitement vous procure une vie de rêve en apparence seulement. Derrière tout cela se cache l’envers du décor que la plupart des bloggeurs ne vous dévoileront pas au risque de perdre leur notoriété et donc leur gagne pain.

Personnellement, j’ai préféré prendre un certain recul avec ce monde du voyage virtuel tout en continuant à alimenter mon blog au gré de mes voyages, au gré de mes envies et surtout en restant le plus authentique possible, tant pis pour la notoriété.

Car finalement, le voyage, c’est cette liberté de pouvoir se déplacer là où on le veut, là on on le sent, sans obligation, sans aucun compte à rendre à qui que ce soit pour coller à un moule qui vu de l’extérieur ne restera de toute manière qu’un monde virtuel.

Vous tenez un blog? Comment vivez-vous ce rapport aux réseaux sociaux? Faites-moi part de votre vécu, de vos remarques. Je serais heureuse de vous lire.
Merci d’avance à ceux qui apporteront leur témoignage.

New trip Sri Lanka & India

L’année 2018 se termine et je m’envolerai dans quelques jours vers le Sri Lanka pour un mois de nouvelles découvertes à travers cette île que j’aime beaucoup.

Puis je continuerai mon voyage en Inde où j’ai accepté l’invitation d’une amie indienne qui m’accueillera chez elle au Kerala. Cette belle région que j’ai visitée pour la première fois en 2015 et qui m’a fait aimer l’Inde.

En remerciement, je ne pouvais que l’inviter à partager mon voyage et nous partirons donc à la découverte du Tamil Nadu, du Bengal occidental, de l’Uttar Pradesh pour terminer ce beau voyage à Delhi.

Voilà donc un beau programme qui s’annonce riche en découvertes et en rencontres, un beau voyage comme je les aime, au plus proche de la culture locale.

Je ne pouvais terminer cette rétrospective sans m’adresser aux personnes qui suivent OneDay-OneDream, celles qui m’envoient des messages de remerciement pour les avoir aidées à organiser leur voyage. Je vous dis à mon tour merci de votre soutien car sans vous le blog ne pourrait exister.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager sur les réseaux sociaux.
Et suivez mes voyages sur Facebook!

Oneday-Onedream-facebook

Suivre OneDay-OneDream:

Un blog voyage avec photos, articles et conseils pour vous donner l'envie de voyager autour du monde.

Vos commentaires